Mesurez votre stress

BioStress : une nouvelle technologie issue d'un programme spatial, désormais à notre portée pour mesurer notre stress et connaître enfin les techniques les mieux adaptées à notre organisme, à un instant "t".

 En savoir plus 

Comprendre le stress

Contactez-nous

Comprendre le stress

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le stress est un mécanisme naturel, permettant à tout être vivant de s'adapter à son environnement (survie, prise de conscience de l'enjeu, volonté d'atteindre son objectif). C'est le stress qui vous sauve la vie au croisement d'un carrefour, lorsqu'un usager brule un feu rouge ou ne marque pas un stop. Ce phénomène est donc à la base "bon pour l'Homme" !

Mais la société a tellement évolué ces dernières décénies, que l'Homme, "fabriqué" pour vivre environ 5 événements stressants par semaine, en vit aujourd'hui plus de 50 par jour. D'autre part, l'enjeu de ces événements étant de plus en plus important, le niveau de stress perçu à chaque fois augmente régulièrement de niveau. Enfin, les relations en entreprises sont devenues tellement réglementées et codifiées que beaucoup de situations deviennent de réelles prisons pour le salarié, le mettant parfois face à une situation "cul-de-sac" d'un objectif qu'il ne peut pas atteindre et créant de ce fait un contexte anxiogène (mécanisme stress + ne pas avoir la solution = anxiété, car nous avons peur d'une situation que l'on ne maîtrise pas). Dans ce cas ultime de développement d'anxiété, il ne faut surtout pas rester dans cette situation mais en sortir tout de suite soit en parlant, soit en "sortant du cadre", c'est-à-dire en étant créatif pour trouver une nouvelle approche de la situation afin d'en sortir.

Parti d'un phénomène naturel et quasiment bienfaiteur, le stress peut alors devenir un ennemi à combattre, ou plutôt une situation dans laquelle il ne faut pas se laisser enfermer. Oui, on peut dire "se laisser enfermer", car nous avons tous une grande part de responsabilité lorsque le stress nous envahit. Notre première responsabilité est d'en prendre conscience et de s'informer sur les solutions pour en sortir. Notre seconde responabilité est de ne pas y rester longtemps car c'est dans ce cas que nous construisons un contexte favorable à une maladie dégénérative : 30 % des maladies dégénératives ont pour origine le stress. Une étude très précise faite par un médecin chercheur de Harvard démontre que 80 % des consultations de médecine générale ont pour réelle origine primaire le stress (stress = baisse d'immunité, réduction du sommeil, augmentation de la fatigue, irracibilité, etc...)
 
Nous devons donc comprendre ce phénomène du stress et apprendre à y faire face... et mieux encore, apprendre à nous en protéger.

Comment ça marche ?

Vous protéger du stress est nécessaire pour réduire votre vieillissement prématuré (phénomènes oxydatifs accompagnant le stress) ou réduire votre risques de maladies dégénératives (cancers, maladies cardiovasculaires ou neurologiques comme Alzheimer ou Parkinson). Il est donc nécessaire, dans notre société moderne, d'apprendre à faire face à un monde de plus en plus stressant afin de garder cette sérénité intérieure qui nous fait tant de bien et même apprendre à développer les plaisirs de la vie. Le plaisir est source d'équilibre hormonal favorable à une bonne santé et à notre épanouissement.
Le phénomène de l'oxydation cellulaire liée au stress
Chaque jour, à chaque instant, nous respirons pour vivre. L'oxygène contenu dans l'air nous sert à la production d'énergie. Sans oxygène, aucune vie n'est possible. L'oxygène a en revanche l'effet inverse d'oxyder les molécules sur son chemin. Ce processus peut être néfaste s'il s'agit par exemple de molécules graisseuses ou des membranes de nos cellules (enveloppe externe). En altérant cette dernière, l'oxydation en affecte l'imperméabilité, ce qui expose nos cellules aux attaques extérieures et à leur destruction.

L'oxygène, pourtant indispensable à la vie, peut donc dans certaines conditions devenir un vecteur de destruction massive de nos cellules ! En effet, si cet oxygène sert à la création de l'énergie, il provoque aussi l'oxydation néfaste de certaines cellules ou molécules du corps. On pourrait dire de cette réaction qu'il s'agit en quelque sorte de l'effet "rouille" comme on le voit sur les métaux ou les aliments. C'est le même phénomène que nous observons lorsque nous coupons une pomme ou une banane et qu'au bout de quelques minutes elle commence à brunir. C'est l'oxygène qui est à l'œuvre ! Mais un autre phénomène se produit également, résultant de l'action de l'oxygène : les radicaux libres.
La guerre interne et les radicaux libres
Les radicaux libres sont essentiellement des particules réactives issues du métabolisme de certaines molécules, ou de la conversion de l'oxygène en énergie. Ce sont des résidus nuisibles, provoqués par une mauvaise transformation ou une réaction chimique incomplète impliquant l'oxygène. Pour reprendre l'exemple d'un auteur scientifique, nous pourrions comparer cela aux étincelles émanant d'un feu de cheminée. Pendant la combustion, il se produit des fuites d'énergie où des particules non brûlées s'échappent. Les étincelles d'un feu de bois vont détériorer votre tapis si vous ne possédez pas de pare-étincelles, y laissant ainsi des traces de brûlures. Les radicaux libres font pratiquement la même chose mais à l'intérieur de notre corps. Ils se répandent dans les fluides et les graisses de l'organisme et réagissent avec tout ce qu'ils rencontrent. Ils provoquent une réaction "oxydante", ou "oxydative", sur les cellules qui peut mener à leur destruction pure et simple. Dans les conditions optimales, ceux-ci ne provoquent pas trop de mal car l'organisme peut les contrôler, les détruire et la génétique finit par remplacer les cellules détruites. Il s'agit d'un phénomène normal, ... lorsqu'il est contrôlé !

Le problème avec ces particules réactives, si elles ne sont pas maîtrisées rapidement, est leur capacité individuelle à attaquer une grande quantité de cellules saines ou de molécules utiles et à initier d'autres réactions (d'autres feux) et donc, à créer d'autres radicaux libres. Lorsque le nombre de ces particules dépasse le potentiel antioxydant du corps, nous aboutissons à ce que les scientifiques appellent « stress oxydatif ».

Le stress oxydatif n'est autre chose qu'un déséquilibre entre radicaux libres et la capacité du corps à les maîtriser. En d'autres mots, lorsqu'il n'y a pas suffisamment d'antioxydants, endogènes ou externes, le stress oxydatif augmente et s'accélère. Ce conflit interne affecte alors toutes les parties du corps, les tissus musculaires, les artères, les cellules nerveuses et cérébrales. Lorsqu'il atteint le noyau des cellules, il peut en altérer le code génétique et provoquer la mutation des cellules en tumeurs cancéreuses. Il mine le système immunitaire de l'organisme en le surchargeant et serait ainsi à l'origine de la plupart des maladies dégénératives et auto-immunes, devenues si communes aujourd'hui ! Ce phénomène peut être de faible ampleur ou au contraire être si intense au point de provoquer une détérioration rapide de la santé !
La cause première des maladies dégénératives
Les milieux scientifiques en conviennent de plus en plus aujourd'hui, le stress oxydatif serait responsable des plus importantes maladies contemporaines. Il est important de le noter : les maladies dégénératives seraient imputables au stress oxydatif généré par les radicaux libres de même que certaines prédispositions aux maladies virales ! Par conséquent, il est de plus en plus évident que nos défenses naturelles ne suffisent plus à combattre ces ennemis. Nous observons aujourd'hui un déséquilibre en faveur des radicaux libres sur les défenses naturelles de l'organisme. Cette montée en faveur des radicaux libres explique, en partie du moins, la recrudescence des cas de cancer, de dystrophie musculaire, de diabète, de fibromyalgie, de syndrome de fatigue chronique, d'arthrite, d'allergie, de maladie d'Alzheimer ainsi que de nombreuses maladies cardiaques telles que l'athérosclérose.
Les facteurs aggravants
> Qu'est-ce qui explique cette augmentation du stress oxydatif ?
> Quelles sont donc les conditions nécessaires pour les combattre ?
> Que s'est-il donc passé pour que notre système ne puisse plus en venir à bout ?

Toutes ces questions trouvent un début de réponse dans le fait que l'alimentation ne fournit plus suffisamment de nutriments et d'antioxydants pour le contrer. Malgré le fait que le corps a la capacité de produire quelques antioxydants essentiels, cette capacité s'amenuise en vieillissant, ce qui augmente encore notre besoin en antioxydants de source alimentaire. Le phénomène des "fast-food", la surexploitation des sols qui appauvrissent les cultures, la pollution de l’air et de l'eau, les médicaments, la sédentarité ainsi que le stress de la vie moderne sont tous des facteurs d'augmentation de stress oxydatif.
La réponse au stress oxydatif : les antioxydants et la pensée positive
Pour compenser, il nous faut des sources d'antioxydants plus concentrées ... et surtout réduire le taux d'oxydation !
Si vous avez à cœur votre santé à long terme et voulez vous éviter autant que possible d'être atteint d'une maladie dégénérative, il serait judicieux de commencer à rééquilibrer vos habitudes alimentaires et consommer le plus tôt possible des antioxydants concentrés. Nous trouvons des antioxydants concentrés sous forme de comprimés, de gélules, en poudre que l'on peut mélanger à notre boisson froide favorite, ou encore en jus. Vous devez également veiller à vous assurer aussi d'un apport en tous les nutriments essentiels et si nécessaire, par l'ajout de vitamines et minéraux en supplément. Veillez à faire régulièrement de l'exercice léger. Votre corps n'en sera que plus reconnaissant !

Aucune publication ne rapporte un effet secondaire à la consommation d'antioxydants. Au contraire, en prendre signifie probablement que nous gagnons la guerre interne contre ces agents destructeurs ! C'est peut-être notre meilleure assurance-santé à ce jour !

Il en va de même avec un raisonnement d'une évidence implacable : plutôt que de combattre le stress il faut aussi apprendre à réduire celui-ci par l'acquisition d'une nouvelle démarche mentale, à apprendre à lâcher-prise ou à prendre de la distance. En somme : s'impliquer tout en protégeant sa propre santé... C'est ce que nous abordons lors de nos conférences faites dans le cadre des Comités d'Entreprise ou dans les campagnes de prévention en entreprise organisées par les Directeurs de Ressources Humaines ou les CHSCT.

Stress-Out a mis en place pour vous tout un processus de gestion du stress permettant à l'équipe dirigeante ou au CE de protéger la santé des salariés. Les dirigeants modernes ont compris que cela permet aussi de développer la réelle performance professionnelle de leurs collaborateurs.

Que faire au quotidien ?

Soit vous nous demandez de venir l'expliquer directement dans votre entreprise (conférences et ateliers), soit il faut vous référer à la méthode Panorama. Cette nouvelle méthode utilise 8 domaines d'actions en entreprise, dont quatre que vous pouvez explorer vous-même pour lutter correctement contre votre stress :
  1. Supprimer ou réduire les stresseurs : tout "agent de stress" doit faire l'objet pour vous d'une identification minutieuse afin d'identifier toutes les sources de stress extrinsèques pour vous (extérieures à vous). Puis, soit par des choix de vie, soit par des actions ciblées, c'est à vous d'écarter ou de supprimer ces sources de stress. Dans le monde de l'entreprise, c'est à la direction de réduire ou supprimer ces stresseurs. Certaines entreprises spécialisés dans ce domaine en ont développé une réelle expertise.
    [Pour votre environnement professionnel, l'acteur est votre patron lui-même... ou, à défaut, votre CHSCT.
     Pour votre vie privée, il en est de votre unique ressort : c'est à vous de décider de votre propre qualité de vie ou... de vous faire aider par un professionnel si vous n'en avez pas la force seul(e).
     Vous pouvez nous contacter pour vous indiquer une adresse de professionnel spécialisé dans ce domaine].

  2. Vous protéger de l'influence des stresseurs : réduire votre "perméabilité" aux stresseurs, prendre de la distance.
    [aller à la rubrique "Réduir sa perception des stresseurs"].

  3. Réduire votre propre nature à stresser ou angoisser : beaucoup de techniques nouvelles permettent de vous occuper de vous avec beaucoup plus de sérénité, de facilité et d'efficacité.
    [aller à la rubrique "Améliorer sa nature face au stress et à l'anxiété"].

  4. Combattre les effets du stress sur votre organisme : moins somatiser, mieux vous protéger et surtout ne plus se fabriquer sa propre maladie est un idéal qui devient progressivement accessible à tous. Il suffit d'apprendre à se protéger, à mieux vivre.
    [aller à la rubrique "Evacuer son stress et protéger sa biologie"].
Voici donc, rendues à vorte portée, 4 des 8 domaines de la méthode Panorama, spécialement développée pour réduire les Risques Psychosociaux, aussi bien en entreprise que dans la vie privée, car n'oublions pas que le stress est "multifactoriel". La famille est une organisation comparable à l'entreprise sur le plan systémique (interaction entre les membres). Il est donc possible de transposer cette méthodetrès efficace à la famille, ou encore à une association ou une commune..