Mesurez votre stress

Technologie BioStress™
et BioFlow™

Comprendre le stress

Contactez-nous

Réduire le stress au travail

La démarche gouvernementale est très sérieuse et justifiée en faveur de la réduction du stress car il y va de la santé publique : une étude récente démontre que 30 % des maladies dégénératives ont pour origine le stress (cancers, maladies neurologiques ou cardiovasculaires). Il y va donc de notre propre santé d'actifs lorsque l'on nous conseille de réduire le stress au travail. Mais le niveau de stress continue à augmenter dans 90 % des entreprises... alors que fin 2010, les 1 300 entreprises de plus de 1 000 salariés n'ont signé que 230 accords contre le stress... Et quasiment tous ces accords sont "vides" car ils ne disent rien en matière d'action concrète et crédible contre le stress. Le contenu de ces accords d'entreprise se résume très souvent à "nous somme tous d'accord qu'il faut faire quelques chose". Mais rien de concret n'est fait dans la majorité des cas.

Ensuite, ceux qui font ne respectent en général pas les préconisations des organisations compétentes comme par exemple l'INRS, organisme très sérieux qui veille sur la santé des français. Il faut d'abord diagnostiquer le risque (dans les règles de l'Art, et cela peut se faire à travers un programme positif et constructif) pour ensuite mettre en oeuvre les actions dont a réellement besoin l'entreprise (cette entreprise-ci, là et surtout maintenant). Malheureusement beaucoup de comités de direction décident de mettre en place une action (la plus bateau et la moins coûteuse, comme par exemple une hotline psy), histoire de pouvoir dire aux partenaires sociaux que l'entreprise a fait quelque chose. Mais dans ces cas-là, aucune étude n'a jamais quasiment été faite en amont. Cette action presque inutile n'est que psychologique (c'est le cas de le dire) car personne n'appelle une hotline où l'on sait que le correspondant ne connaîtra pas le cas que vit l'entreprise et qu'aucun dispositif d'action ne prendra le relai. Inutiles donc, car la hotline spécialisée RPS la plus grosse en France ne reçoit que 4 appels par an pour des dizaines de milliers de salariés couverts ! 

L'action gouvernementale s'est centrée jusqu'ici sur les plus de 1000 salariés, mais ces entreprises couvrent moins de 0.1% des salariés en France ! Autant dire que tout reste à faire en France en matière de Risques Psychosociaux.

          La bonne démarche

Aujourd'hui la bonne démarche existe : il faut juste s'adresser à ceux qui ont créé cette approche révolutionnaire et constructive, qui analyse à la fois les processus de l'entreprise, son organisation, la réalité des flux et des moyens, le rôle de chacun, la perception (même subjective) des conditions de travail, ceci jusqu'à la personne individuelle, avec son histoire de vie et sa propre sensibilité. Le tout dans un contexte positif d'un projet autour de la motivation au travail et de l'épanouissement professionnel. Cette nouvelle approche globale de l'entreprise tient compte de son métier et du contexte de son marché. L'expérience a été vécue dans plusieurs entreprises qui en sont ravies ! C'était la première fois que partenaires sociaux et patrons étaient contents de construire ensemble un vrai plan d'actions. Cette nouvelle approche permet de mettre en exergue chaque point de progrès et chaque opportunité de gagner en productivité, en image et en plaisir de travailler. Elle s'appuie sur le fait qu'il faut donner à chaque salarié de réels moyens ergonomiques pour lui permettre de faire son travail en toute sérénité. Car il recherche naturellement la reconnaissance et il recherchera naturellement à être efficace et professionnel.

Et c'est rentable : ce programme de recherche a révélé que dans 97 % des cas, les salariés avaient la réelle volonté de bien faire leur travail et de défendre une bonne ambiance dans leur entreprise. Ils veulent être fiers de vivre dans une entreprise qui les prend en compte. L'étude révèle que le gain financier moyen est de 1 Million d'euros pour 100 salariés. Donc si vous êtes 1000 personnes dans votre entreprise, vous pouvez-dire à votre dirigeant qu'il a l'opportunité de gagner 10 M€ ! Alors qu'attendons-nous pour rassurer les dirigeants sur le fait que travailler sur ce sujet est encore plus rentable que tous les autres investissements financiers ? De quoi faire face à la crise financière en investissant sur l'Homme !

Cette nouvelle approche utilise plusieurs méthodes innovantes, comme par exemple Panorama©, permettant de classer en 8 catégories aussi bien les risques que les opportunités de mieux travailler, liées à l'entreprise ou à la personne elle-même. Chacun peut aller dans la même direction : avoir le plaisir de faire mieux son travail. Et la restitution (anonyme) donne enfin au PDG une réelle vision objective de la situation. Trois de ces huit catégories correspondent au besoin individuel de développement personnel ou de travail sur Soi.

C'est sur cette approche que nous avons convenu de structurer notre site, pour donner aux DRH et aux Comités d'Entreprisesles moyens de dérouler un plan d'actions cohérent, sur-mesure et concerté, également bénéfique au salairé à titre privé s'il le désire : nous mettons à votre dispositions plus de 70 thérapies ou techniques de bien-être afin de vous permettre de choisir la bonne solution, celle qui est efficace pour vous, celle qui va vous permettre de réduire efficacement votre stress. Car une technique qui marche sur une personne n'est pas forcément efficace sur une autre, différente par essence. Grâce à cette nouvelle approche individualisée, mais en cohérence avec les études faites en amont, le vécu du poste et le contexte professionnel, nous savons enfin améliorer efficacement les conditions de travail, mais aussi dans l'intérêt de l'entreprise. C'est ça la clef magique qui ouvrira le coffre du trésor du plaisir au travail !

          3 processus et dispositif

Grâce à une collaboration professionnelle entre une nouvelle génération de cabinets d'audit (diagnostic global), des intervenants expérimentés en Ressources Humaines et des professionnels du bien-être et de la santé (connaissant l'entreprise), une approche innovante permet de mettre autant à disposition des salariés que des dirigeants un dispositif de veille des Risques Psychosociaux. Deux grands processus doivent être déroulés pour déboucher sur un dispositif de veille et de crise.
  1. Evaluer simultanément la perte de productivité, le risque psychosocial et les opportunités d'amélioration
  2. Définir et dérouler un plan d'actions répondant simultanément aux besoins des salariés et de l'entreprise
  3. Mettre en place un dispositif de veille sur le Climat Social, les Risques Psychosociaux et les Gains de Productivité. Ce dispositif se met en place en commençant par une évaluation des réelles améliorations de conditions de travail et de productivité constatées dans l'entreprise. Elle a pour rôle d'ajuster les actions décidées dans la phase prédédente.  
Les entreprises qui investissent dans l'humain sont celles qui ont et auront les meilleurs résultats financiers.
Alors, il faut le faire savoir aux dirigeants